France – Réaction à la vanité d’un restaurateur

À Paris, il y a des centaines de café et de nouvelles adresses qui surgissent à chaque semaine. Certaines sont plus discrètes, d’autres plus tendances, et différents guides en font leur « best-of » ou répertoire à chaque année.

Hier, le post de l’un des cafés branchés de la capital m’a chiffoné.

Le post se lisait ainsi sur Instagram et Facebook:

« So, Wednesday morning, day off, I’m just flipping through the Omnivore Food Guide 2016 that had been sitting on the coffee table for a while. I get to the Cafés section toward the end and find a listing of every single coffee shop in town. I’m not talking top 3, top 5 or even top 10, I’m talking about a full listing of every place with an espresso machine on the counter and some decent beans in the grinder. But not one mention of Holybelly. Come on now, what is this about? Our coffee is top notch and has been since day one. The first thing you see when walking in the shop is the Linea on the counter. So again, what is going on? I’m not asking to be included, I just want you to explain to me why you act like we don’t exist while we’ve been serving great food and coffee for the past 3 years. You obviously got our address because we get a guide in the mail each year (Thank you.) So let’s be grown ups about this, I obviously pissed off someone on your end for you to pretend we don’t exist. Get in touch @omnivoreworld and let’s work this out. #Unfair #Weird #Unprofessional  » Par Holybelly

 

L’auteur du post s’offusque de ne pas être dans le guide du fooding Omnivore 2016. Il écrit qu’il ne demande pas à y être inclus, mais pourtant crie à l’injustice et au non professionnalisme du guide en question, Omnivore, une critique et un répertoire du monde culinaire qui existe depuis 2003 et qui compte plusieurs festivals prisés à son actif.

Barista modeste de clamer sa place ainsi? En rédaction papier, l’espace est souvent limité pour les articles. Peut-être devrions-nous lui demander quelle adresse supprimer du guide pour la remplacer par la sienne. Et lorsqu’il écrit « Soyons des adultes à ce sujet », n’aurait-il pas été plus sage de sa part de contacter directement la rédaction plutôt que d’exprimer son orgueil brimé sur les réseaux? Post utile (juste et professionnel?) qui fera évoluer la chose sans conflit? J’en doute.

Oui, à Paris la compétition est forte, mais je considère encore la modestie comme étant une valeur gagnante à long terme.

L’endroit étant toujours plein à craquer, Holybelly n’aurait-il pas les yeux plus grand que la panse (sans vouloir jouer sur les jeux de mots).

Voilà une petite réaction à ce qui est pour moi de la vanité d’un restaurateur…

Vicky

Laisser un commentaire