Le Festival TransAmériques axé sur la danse et le théâtre

Le Festival TransAmériques pour sa neuvième édition, regroupera, cette année, 25 spectacles présentés en 15 journées consacrées à la danse et au théâtre, en plein coeur de la ville du 21 mai au 4 juin.  

Le FTA, festival axé sur la danse et le théâtre se promet d’être un grand cru encore cette année. Il s’agit de la première édition entièrement élaborée par Martin Faucher, Marie-Hélène Falcon s’étant éclipsée l’année dernière de la direction artistique du festival. La programmation réunira cette année à nouveau une pléthore d’artistes québécois, canadiens et internationaux dont les productions s’articuleront autour d’une grande volonté de création et d’esprit libre, le nerf de la guerre au FTA depuis toujours.

Martin Faucher avait annoncé le retour de la célèbre Schaubühne de Berlin, qui nous avait offert, il y a deux ans, Un ennemi du peuple, pièce d’Ibsen. La compagnie présentera, cette année, une adaptation contemporaine du Tartuffe de Molière. Cette production qu’on annonce «grinçante» est certainement l’une des plus attendues de ce programme dense et puissant.

L’Europe à l’honneur dont la France

Les compagnies européennes sont des invités de marque… Allemagne, Belgique, Portugal, Pays-Bas. Et la France n’est pas en reste, loin s’en faut !

Le directeur artistique du FTA nous fera découvrir l’univers poétique du Français François Tanguy. Le fondateur du Théâtre du Radeau a créé Passim, un «poème scénique» acclamé par les critiques français qui, on le sait, peuvent être d’une cruauté cynique…

Passim fait appel à la mémoire collective en présentant des brides de textes célèbres de grands dramaturges tels Les trois sœurs de Tchekhov ou encore Le roi Lear de Shakespeare. Le tout sera présenté sous forme de métaphores constituant une certaine poésie.

Créée au Mans, dans l’ouest de la France, dans la région des Pays de la Loire, la pièce de théâtre contemporaine Passim, présentée d’abord au Théâtre National de Bretagne à Rennes, a voyagé à travers la France tout en séduisant son public.

 

Benoît Lachambre (Par B.L.eux) et Fabrice Ramalingom (Compagnie R.A.M.a) présentent  Hyperterrestres  en première canadienne à l’Usine C les 28, 29 et 30 mai.

L’énergie et les sens pour matière chorégraphique Prônant une danse où priment les états de corps, la présence et l’authenticité du geste, le Québécois Benoît Lachambre a développé une pratique fondée sur l’hyper éveil des sens et le travail énergétique.

Fabrice Ramalingom, quant à lui, décloisonne les territoires des arts et du corps
Originaire d’Avignon et artiste régulièrement associé à divers lieux de diffusion français, Fabrice Ramalingom est établi maintenant à Montpellier.  Un spectacle à ne pas manquer!

www.fta.qc.ca/fr/spectacles/2015/hyperterrestres

LA NEUVIÈME ÉDITION  DU FTA accueillera plus d’une centaine d’artistes étrangers qui s’emparent des scènes montréalaises aux côtés des créateurs de la danse et du théâtre les plus novateurs d’ici. À l’instar de Bruxelles, Berlin, Paris ou Buenos Aires, Montréal s’inscrit parmi les métropoles incontournables de la création contemporaine !

‘’Bien davantage qu’une sélection de spectacles remarquables, il représente un moment privilégié pour faire évoluer le regard que nous portons sur ce qui nous entoure, sur l’autre, sur soi. Chacun des artistes de la programmation nous ouvre une fenêtre, élargissant toujours notre expérience du monde.’’ David Lavoie Codirecteur général et directeur administratif.

www.fta.qc.ca

 

Le FTA en 91 secondes

Laisser un commentaire