Un internaute détourne les marques pour se railler du Québec

Le Québec s’apprête à imposer à toutes les marques anglophones des mentions en français sur leur devanture, il n’en fallait pas plus pour qu’un jeune habitant d’Ottawa décide d’amuser la toile avec ses détournements de marques francisées.

Peut-être que certains connaissaient déjà les films,  »Lendemain de veille » (Hangover),  »Danse Lascive » (Dirty Dancing),  »Super Homme » non je rigole! En revanche, Cruel Intention est devenu Un Pari Cruel au Québec tandis qu’en France il a été traduit de l’anglais …. à l’anglais pour Sex Intention.

Selon la loi de la Charte de la langue française de 1977, les titres de films anglophones sont francisés au Québec malgré un résultat peu convainquant de l’avis des français. En revanche, nombreux sont les français à ignorer  que les entreprises sont – théoriquement – soumises à la même obligation. Pourtant, selon l’article 63 de la charte « le nom d’une entreprise qui fait des affaires au Québec doit être en langue française ». Les grands groupes commerciaux refusant de franciser leur nom se défendent en expliquant que la loi parle d’entreprise et non pas des marques commerciales.

Donc à l’instar de KFC (Kentucky Fried Chicken) devenu PFK (Poulet Frit Kentucky), la plupart des grands groupes ne sont pas décidés à changer de nom au Québec. Seulement, depuis plusieurs semaines, le gouvernement libéral au pouvoir au Québec, a déposé un nouveau projet de loi pour préciser les règles de francisation et des amendes pouvant aller de 1500 à 20 000$ dollar canadien ou 1025 à 13 700 euros. Les entreprises pourraient garder leur noms en anglais mais y ajouter un descriptif en français. Exemple, Canadian Tire pourrait devenir La quincaillerie Canadian Tire ou Costco, Magasin Costco.

Le projet agace les entreprises mais aussi certains québécois qui se demande si le gouvernement croient que la population est assez bête pour ne pas comprendre que McDonald est un restaurant par exemple.

D’autres préfèrent en rire tel est le cas d’Adam Polka. Ce dernier s’est amusé à franciser les grandes marques américaines et a partagé ses détournements sur son compte Facebook. Il explique que  « c’est une satire, je trouve ça drôle de montrer que beaucoup de noms de magasins en anglais n’ont pas vraiment de sens, explique le jeune homme à la  »Montreal Gazette » (en anglais bien entendu). En tout cas, je trouve rafraîchissant de voir les anglophones et les francophones trouver un terrain d’entente dans la moquerie de l’absurdité des traductions. »

 

« Roi des Hambourgeois » pour Burger King

burger king canada

 

« Auberge des vacances » pour Holiday Inn

holiday inn canada

 

« Café Etoile Mâle » pour Starbucks

starbucks canada

 

Laisser un commentaire